Crème solaire : comment la choisir sans nanoparticules ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
creme-solaire-nanoparticule

Lorsque l’été et la chaleur débarquent, vous entendez partout qu’il faut bien protéger sa peau et la peau des enfants des rayons ultraviolets avec une protection solaire adéquate.

Ce qu’on ne nous dit pas toujours, c’est que le remède est parfois aussi dangereux que le mal.

En effet, des scientifiques sonnent une petite alerte à propos de la composition de certains produits cosmétiques – crèmes solaires incluses.

Ainsi, la présence de nanoparticules inquiète, car ils représenteraient des risques de cancer. Je prends des pincettes, car les résultats ne sont pas encore concluants.

Néanmoins, le danger plane sur nos produits solaires, qu’il faut maintenant regarder à la loupe pour s’assurer qu’ils ne sont pas formulés avec des filtres pétrochimiques, de charmants perturbateurs endocriniens.

Pour vous aider à y voir plus clair, dans cet article, vous saurez tout sur la crème solaire et comment la choisir sans nanoparticules.

Les nanoparticules, c’est quoi ?

Pour celles qui ne savent pas ce que sont les nanoparticules, un petit cours de rattrapage s’impose !

Définition

Les nanoparticules sont des particules microscopiques, qu’on trouve à l’état naturel ou qui sont obtenues de manière industrielle (à partir du zinc, de l’aluminium ou du carbone), et qui mesurent entre 1 et 100 nanomètres (1).

Régulièrement, on retrouve une forme de nanoparticules dans la composition des cosmétiques, et c’est justement là que le bât blesse.

En effet, ces particules seraient sous le collimateur des scientifiques, qui les suspectent de traverser l’épiderme et d’être ainsi absorbées par l’organisme, occasionnant ainsi des effets néfastes pour la santé.

De nombreuses marques cosmétiques sont donc critiquées pour formuler leur recette à base de nanoparticules, y compris certaines crèmes solaires bio !

Pourquoi les trouve-t-on dans nos crèmes solaires ?

Cela peut paraître un peu fou maintenant qu’on a un certain recul dessus, mais si les nanoparticules sont présentes dans les produits solaires, c’est juste pour une question esthétique.

Eh oui, les filtres minéraux sont plus sains, mais la texture n’est pas très agréable : la crème est blanche, pâteuse et colle à la peau !

Les consommateurs ont donc préféré des articles composés de filtres chimiques, pour une texture fondante, rapidement absorbée par la peau et qui ne colle pas.

Malheureusement, ce choix pourrait bien avoir de lourdes conséquences sur notre santé.

Éviter que l’histoire ne se répète

Il faut savoir qu’on parle quand même de deux millions de tonnes de nanoparticules qui sont produites chaque année partout dans le monde.

Ainsi, les études réalisées révèlent que les effets de ces particules seraient similaires à ceux de l’amiante ou la silice.

Les scientifiques aimeraient donc éviter que l’histoire ne se répète. Certes, les résultats des études menées ne sont pas encore assez concluants, mais c’était aussi le cas il y a 40 ans pour l’amiante – et on connaît malheureusement la fin.

Pour l’instant, rien n’indique que la dangerosité de ces nanoparticules est la même que pour l’amiante, mais la prudence est de rigueur !

D’ailleurs, il ne faut pas non plus oublier le danger des rayons UV, et ce, quel que soit le type de peau.

Ainsi, protéger la peau des effets du soleil reste primordial, c’est pourquoi, je vais vous aider à bien choisir votre crème bio sans nanoparticules.

creme-solaire-sans-nanoparticule

Crème solaire : comment bien la choisir ?

Vous voulez une crème solaire efficace qui vous évite de désagréables coups de soleil ? Je vous donne mes astuces.

Bien lire les étiquettes

Ce n’est pas toujours très amusant, ni compréhensible, mais il faut savoir que les marques cosmétiques sont dans l’obligation de mentionner la présence de nanoparticules dans leur composition.

Ainsi, vous les trouverez sur l’emballage sous le nom de :

  • titanium dioxyde (nano) ;
  • zinc oxide (nano).

Cela vous permet de repérer tout de suite ces composants indésirables et de passer à une autre étiquette !

Se fier au label Cosmos Organic

Je vous recommande de faire confiance au label Cosmos Organic, qui autorise uniquement 2 filtres minéraux :

  • le dioxyde de Titane ;
  • l’Oxyde de Zinc.

En effet, ces filtres se déposent sur votre peau, mais ne la pénètrent pas. Ils restent quand même très efficaces, puisqu’ils réfléchissent les UV, ils sont donc parfaits pour protéger votre peau, même sur les peaux claires !

Enfin, les progrès dans le processus de formulation sont en pleine évolution et les crèmes à base de filtres naturels ont maintenant une texture fluide, avec un effet trace blanche très réduit.

Opter pour des filtres minéraux

Je vous l’expliquais juste avant, les filtres minéraux ne pénètrent pas la peau. De plus, ils sont issus d’ingrédients naturels, donc innocents pour la santé.

Au contraire, les filtres chimiques et leurs ingrédients synthétiques sont de grands pollueurs des océans. Ils seraient d’ailleurs responsables de l’accélération du blanchiment du corail !

En effet, une fois dans l’eau, ces filtres activent des virus, qui vont se propager dans l’eau, tuant toutes les micro-algues incrustées dans les tissus des coraux.

Résultat ? Les coraux blanchissent à vue d’œil et, dépourvus d’occupants, se meurent en 48 heures.

Nous parlons ici de 10 % des récifs qui sont menacés, juste à cause des filtres chimiques présents dans les crèmes solaires. N’est-ce pas une autre bonne raison de passer aux filtres naturels ?

Privilégier le bio

C’est pourquoi je vous recommande vivement d’opter pour des cosmétiques bio.

En effet, pour vous protéger efficacement contre les rayons du soleil et des radicaux libres, privilégier le bio ne veut pas dire se rabattre sur une efficacité inférieure, bien au contraire.

Formulés à base de beurre de karité, d’huile de jojoba ou de coco, ces crèmes solaires ne se contentent pas de vous protéger des UV, elles nourrissent également les peaux sensibles.

Enfin, les marques bio excluent souvent les composants tels que les :

  • parabènes ;
  • parfums ;
  • conservateurs de synthèse.

Suspecté d’être tout aussi mauvais pour la santé que pour l’environnement, vous serez bien mieux lotie avec des crèmes solaires bio !

Meilleure Vente n° 1
NEW LAYER crème solaire | SPF 50+ | Pro Vitamine D | Sans...
323 Commentaires
NEW LAYER crème solaire | SPF 50+ | Pro Vitamine D | Sans...
  • SPF30 (UVA+UVB), résistant à l'eau, absorption rapide, protection immédiate de longue...
  • Formule végétale Pro Vitamine D pour favoriser la protection et la guérison de la peau
  • Respecte l'océan: sans oxybenzone, avobenzone, ni nanoparticules.
  • Sans micro-plastique, plastiques liquides, huile minérale, silicone, parabènes,...
  • 100% végétalien, testé dermatologiquement, jamais testé sur les animaux, bouteille...

Le mot de la fin

Vous savez maintenant tout sur la crème solaire et comment la choisir sans nanoparticules.

Sachez qu’il existe une forme de protection solaire naturelle. Eh oui, sachez qu’une peau se prépare avant de prendre le soleil !

Ainsi, il vous suffit  de :

  • bien hydrater votre peau ;
  • avoir une alimentation équilibrée riche en antioxydants ;
  • réaliser un gommage une fois par semaine ;
  • réaliser des soins à base d’ingrédients antioxydants.

Attention, cette préparation ne vous permet pas de bronzer en plein soleil sans protection. Une bonne crème, avec un indice minimum de 30 est fortement recommandée si vous souhaitez vous exposer sans danger !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 2 =